SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.78 issue3Surveillance of patients with acute flaccid paralysis in Finland: report of a pilot studyExcluding polio in areas of inadequate surveillance in the final stages of eradication in China author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

GOODMAN, Tracey; DALMIYA, Nita; BENOIST, Bruno de  and  SCHULTINK, Werner. La poliomyélite comme plate-forme: utilisation des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite pour administrer des suppléments de vitamine A. Bull World Health Organ [online]. 2000, vol.78, n.3, pp. 305-314. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862000000300005.

En 1988, la Quarante et unième Assemblée mondiale de la Santé a invité l’OMS à s’engager en faveur de l’éradication mondiale de la poliomyélite à l’horizon 2000 d’une façon qui renforce les programmes nationaux de vaccination et les infrastructures sanitaires nationales. Le succès de l’utilisation des journées nationales de vaccination contre la poliomyélite pour administrer des suppléments de vitamine A constitue un exemple de la façon dont l’éradication de la poliomyélite peut être utilisée comme plate-forme pour la lutte contre d’autres problèmes de santé de l’enfant. En même temps, cette initiative contribue à la réalisation de l’objectif du Sommet mondial pour les enfants, à savoir l’élimination de l’avitaminose A et de toutes ses conséquences, y compris la cécité, à l’horizon 2000. L’avitaminose A est un problème de santé publique connu ou présumé dans 118 pays, tous dans le monde en développement. On évalue à 140-250 millions le nombre d’enfants d’âge préscolaire à risque de carence infraclinique en vitamine A. Ces enfants courent un risque sensiblement accru de maladie et de décès, en particulier par rougeole et diarrhée. L’avitaminose A, connue depuis longtemps en tant que principal facteur de cécité chez l’enfant et responsable de 250 000 à 500 000 cas chaque année, est maintenant reconnue comme facteur majeur de mortalité, à l’origine de 1 à 3 millions de décès d’enfants par an. Dans la situation actuelle, l’objectif fixé par le Sommet mondial pour les enfants, à savoir l’élimination de l’avitaminose A, ne sera vraisemblablement atteint à temps que par 35 pays. Si les stratégies alimentaires et celles portant sur l’enrichissement des aliments doivent faire partie de la lutte globale contre l’avitaminose A, il est souvent impossible, dans de nombreux pays en développement, de les appliquer rapidement ou à grande échelle. Les efforts visant à accélérer l’élimination de l’avitaminose A reposent maintenant sur la supplémentation en tant que moyen bon marché et efficace d’améliorer rapidement et durablement le bilan vitaminique A des populations à risque. La fourniture de suppléments fortement dosés en vitamine A tous les 4 à 6 mois a non seulement pour effet de protéger contre la cécité, mais elle a aussi un impact considérable sur la santé des enfants de 6 à 59 mois, réduisant le risque de mortalité par toutes causes de 23% (35% en Asie), le risque de mortalité par rougeole de 50% et celui par diarrhée de 33% environ. La vitamine A est indispensable au fonctionnement du système immunitaire ainsi qu’à la croissance et au développement de l’enfant. Globalement, la baisse de mortalité chez l’enfant imputable à la supplémentation en vitamine A est comparable, sinon supérieure, à celle conférée par n’importe quel vaccin de l’enfance. Les journées nationales de vaccination offrent à la fois une infrastructure de dispensation et une couverture sans égale, dont peut bénéficier l’administration de suppléments de vitamine A. En 1997, plus de 450 millions d’enfants, soit près des deux tiers des enfants de moins de 5 ans dans le monde, ont été vaccinés lors de journées nationales de vaccination contre la poliomyélite. La supplémentation en vitamine A pendant ces journées est logique: la population cible, les enfants de moins de cinq ans, est la même, les campagnes nationales atteignent les régions les plus reculées et les personnes les plus à risque d’avitaminose A, les ressources financières et humaines limitées sont utilisées plus efficacement, et le rapport coût/efficacité ainsi que l’impact sont améliorés. A US $0,02 par dose, la supplémentation en vitamine A est l’une des interventions les plus rentables en matière de santé de l’enfant. De plus, sur le plan logistique c’est l’intervention la plus facile à mettre en œuvre pendant les journées nationales de vaccination car les capsules ne nécessitent ni réfrigération ni stockage particulier et elles peuvent être administrées avec une formation et un matériel relativement limités. En 1998, 75% des 118 pays dans lesquels l’avitaminose A est un problème de santé publique connu ou présumé ont mis en œuvre des journées nationales de vaccination (89/118), et 40 d’entre eux (45 %) y ont inclus une supplémentation en vitamine A. Au total, plus de 60 millions d’enfants ont ainsi reçu de la vitamine A et ont bénéficié de ses effets protecteurs. En 1998, 22 pays d’Afrique ont distribué de la vitamine A au cours de leurs journées nationales de vaccination. Il a été prévu que 12 autres pays introduisent la supplémentation en vitamine A dans leurs journées nationales de vaccination en 1999. L’administration de vitamine A au cours des journées nationales de vaccination contribue à la lutte contre l’avitaminose A grâce à une meilleure sensibilisation, au développement des capacités techniques, à l’amélioration de l’évaluation et à l’établissement d’un système de notification. De plus, ces journées constituent un point de départ pour la dispensation durable de suppléments de vitamine A dans le cadre des services de vaccination courants et montrent comment peuvent être utilisées les campagnes de vaccination pour la mise en œuvre d’autres mesures préventives.

Keywords : cost of illness; delivery of health care [integrated]; dietary supplements; immunization programmes; vitamin A deficiency [prevention and control]; vitamin A [therapeutic use].

        · abstract in English | Spanish     · text in English