SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.78 issue3Polio as a platform: using national immunization days to deliver vitamin A supplementsPoliomyelitis surveillance: the model used in India for polio eradication author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

HOEKSTRA, E.J. et al. Analyse typologique des cas de paralysie flasque aiguë compatibles avec la poliomyélite et comportant des facteurs de risque importants, Chine, 1997. Bull World Health Organ [online]. 2000, vol.78, n.3, pp. 315-320. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862000000300006.

En Chine, les efforts d’éradication de la poliomyélite ont été couronnés de succès, le dernier poliovirus sauvage ayant été isolé en septembre 1994. Depuis 1995, la surveillance de la paralysie flasque aiguë (PFA) a très bien fonctionné, avec des taux de détection de plus de 1,0 pour 100 000 enfants de moins de 15 ans. En 1996, le Ministère chinois de la Santé a adopté le système de classification virologique des cas de PFA recommandé par l’OMS, venu remplacer le système de classification clinique en usage depuis 1991. Avec ces nouveaux critères virologiques, la confirmation définitive d’un cas de poliomyélite à partir des cas de PFA notifiés repose sur l’isolement du poliovirus sauvage au laboratoire. Seuls les cas de PFA pour lesquels on retrouve dans les échantillons de selles la présence de poliovirus sauvage sont des cas de poliomyélite confirmés; pour ceux dont les échantillons de selles ont été recueillis dans de bonnes conditions et ne montrent pas la présence de poliovirus sauvage, le diagnostic de poliomyélite est écarté. Les cas de PFA pour lesquels les échantillons de selles n’ont pas été recueillis dans de bonnes conditions et ne montrent pas la présence de poliovirus sauvage, qui se caractérisent par une paralysie résiduelle, le décès des patients ou le fait que ces derniers ont été perdus de vue, sont classés comme étant compatibles avec la poliomyélite. Dans cet article, on trouvera une méthodologie permettant d’écarter un diagnostic de poliomyélite applicable à l’analyse des 18% de cas de PFA rangés dans la catégorie des cas compatibles avec la poliomyélite en 1997 en Chine. Les cas de PFA compatibles avec la poliomyélite doivent être considérés comme des échecs de la surveillance; les études menées avec cette méthodologie peuvent être accompagnées de mesures visant à améliorer la surveillance. Les données nationales de la surveillance ont été analysées au moyen de cartes de points servant à déceler les groupes de cas de PFA compatibles avec la poliomyélite comportant des facteurs de risque importants. Le système de surveillance et la couverture vaccinale ont été évalués au cours d’études sur le terrain. Sur les 4771 cas de PFA notifiés en Chine en 1997, 57 (1,2 %) ont été rangés dans la catégorie des cas de PFA compatibles avec la poliomyélite et comportant des facteurs de risque importants d’après les critères retenus dans cette étude. Parmi eux, on a recensé quatre groupes de cas situés dans cinq districts de trois provinces, mais aucun cas de poliomyélite n’a été confirmé. Des recherches actives dans les dossiers médicaux des médecins de village et des hôpitaux municipaux ou de district ont permis de découvrir sept cas de PFA supplémentaires qui n’avaient pas été notifiés. Le taux de PFA non poliomyélitique pour 100 000 enfants de moins de 15 ans dans les districts touchés était supérieur au taux national, à savoir 2,9 contre 1,6. Les données de la surveillance de la PFA dans ces districts étaient incomplètes ou inexactes. Des échantillons de selles prélevés dans de bonnes conditions ont été obtenus pour 68% des cas de PFA. La couverture médiane par au moins trois doses de VPO avant l’âge d’un an dans les régions étudiées était de 49% (intervalle de confiance à 95 %, 35-96) et inférieure à 80% dans six des neuf zones étudiées. Dans les régions à haut risque ainsi recensées, les défaillances des programmes tels les faibles taux de vaccination, le recueil des échantillons de selles dans de mauvaises conditions et la surveillance insuffisante de la PFA ont été corrigées en mettant en œuvre des stratégies appropriées. L’application de cette méthodologie laisse donc fortement à penser que le poliovirus sauvage est absent en Chine.

Keywords : poliomyelitis [diagnosis]; paralysis [diagnosis]; epidemiological surveillance; disease notification [methods]; China.

        · abstract in English | Spanish     · text in English