SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.78 issue3Massive outbreak of poliomyelitis caused by type-3 wild poliovirus in Angola in 1999 author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

WOOD, D.J.; SUTTER, R.W.  and  DOWDLE, W.R.. Arrêter de vacciner contre la poliomyélite après l’éradication : problèmes et enjeux. Bull World Health Organ [online]. 2000, vol.78, n.3, pp. 347-357. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862000000300010.

Depuis 1988, le nombre de cas de poliomyélite rapportés dans le monde a baissé d’environ 85% et le nombre de pays d’endémie connus ou supposés est tombé de plus de 120 à moins de 50. Comme l’éradication de la poliomyélite approche, les questions susceptibles d’influencer le moment et la façon d’arrêter de vacciner contre cette maladie prennent une importance cruciale. Du fait des risques et avantages potentiels qu’implique une telle décision, il faudra disposer, avant de pouvoir arrêter la vaccination, d’un dossier scientifique rigoureux, d’une analyse risque-avantages, de plans d’urgence, de stocks de vaccin antipoliomyélitique, et avoir reçu l’approbation des commissions mondiales en matière de politiques. Les bases scientifiques à l’appui de l’arrêt de la vaccination ont été examinées par l’OMS. Il est fondamental de savoir si la transmission des souches vaccinales excrétées pourrait se maintenir et donner lieu à une réémergence du poliovirus dans une future population non vaccinée. Plusieurs ensembles de données indiquent que la persistance de poliovirus dérivés de souches vaccinales est possible dans une population : Cuba et d’autres pays ont rapporté une persistance du virus à la suite de campagnes de vaccination de masse par le VPO ; le séquençage du génome d’isolats de poliovirus en provenance de pays indemnes de la maladie peut indiquer si du virus dérivé de la souche vaccinale a circulé de façon prolongée ; enfin, des enquêtes réalisées chez des groupes religieux opposés à la vaccination et des investigations sur des flambées de cas de poliomyélite fournissent des informations sur la capacitéd’infection des virus dérivés de souches vaccinales. Jusqu’à maintenant, les faits semblent pencher pour une persistance limitée des poliovirus dérivés de souches vaccinales. Il faut cependant noter que les données dont on dispose actuellement ne sont pas exhaustives et que de nouvelles recherches sur la transmissibilité et la persistance de poliovirus dérivés de souches vaccinales sont nécessaires. L’excrétion prolongée de tels virus par des personnes atteintes d’un déficit immunitaire primaire pourrait être un des moyens de persistance des poliovirus dérivés de souches vaccinales. L’excrétion de poliovirus est habituellement de courte durée chez un hôte immunocompétent, et dépasse rarement 2 mois. Depuis le début des années 60, plusieurs cas de réplication et d’excrétion prolongées de poliovirus dérivés de souches vaccinales pendant 2 ans ou plus ont été rapportés, tous chez des personnes immunodéficientes. Les patients atteints de déficits immunitaires primaires portant sur le système des lymphocytes B semblent les plus à risque pour la réplication et l’excrétion prolongées de poliovirus (et d’autres entérovirus). On ne dispose que de données très limitées sur l’immunodéficience secondaire comme facteur de risque de poliomyélite paralytique associée à la vaccination ou d’excrétion prolongée de poliovirus. De nouvelles études sur la réplication prolongée des poliovirus chez les personnes immunodéficientes et l’évaluation des déficits immunitaires dans différentes populations devront être réalisées en priorité. La présente table ronde présente l’état actuel des connaissances, fait le point sur les processus et les échéances de la certification de l’éradication, du confinement du virus et de l’arrêt de la vaccination, et met en lumière certaines des questions scientifiques restant à résoudre et qui devront faire l’objet de nouvelles recherches.

Keywords : certification [standards]; immunization [trends]; poliomyelitis [prevention and control]; polioviruses [human 1-3]; pathogenicity.

        · abstract in English | Spanish     · text in English