SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.79 issue4Improving antibiotic prescribing in Hai Phong Province, Viet Nam: the "antibiotic-dose" indicatorResources for controlling tuberculosis in Malawi author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

VAN DER SANDE, Marianne A.B. et al. Antécédents familiaux: améliorer la précocité des interventions et la lutte contre l’hypertension, l’obésité et le diabète. Bull World Health Organ [online]. 2001, vol.79, n.4, pp. 321-328. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862001000400009.

OBJECTIF: Rechercher si un antécédent familial d’appartenance à un groupe à haut risque pour des maladies non transmissibles majeures est un facteur de risque important pour ces affections parmi les membres de la famille. La relation a été étudiée en Gambie, dans un groupe de population où la cohésion familiale et communautaire est forte, et ce sont des facteurs importants dont il faut tenir compte pour promouvoir les modifications du mode de vie. MÉTHODES: Nous avons interrogé 5389 adultes sur leurs antécédents familiaux de maladies non transmissibles majeures (hypertension, obésité, diabète et accident cérébrovasculaire) chez des parents au premier degré; leur tension artérielle a été prise et l’indice de Quételet calculé. Différents paramètres, tels que cholestérol total, triglycérides, acide urique et créatinine ont été mesurés dans le sang chez un sous-échantillon stratifié, ainsi que la glycémie (deux heures après l’ingestion de 75 g de glucose) chez les personnes 35 ans. RÉSULTATS: Un nombre important de sujets ont signalé des antécédents familiaux d’hypertension (8,0 %), d’obésité (5,4%), de diabète (3,3 %) et d’accident cérébrovasculaire (1,4 %); on notait des antécédents de l’une ou de l’autre de ces affections chez 14,6% des participants. Les sujets ayant des antécédents familiaux d’hypertension avaient une tension diastolique, un indice de Quételet, une cholestérolémie et une uricémie supérieurs, ainsi qu’un risque accru d’obésité. Les patients ayant des antécédents familiaux d’obésité avaient un indice de Quételet supérieur et étaient exposés au risque d’obésité. Chez les individus ayant des antécédents familiaux de diabète, les paramètres tels qu’indice de Quételet, glycémie, cholestérolémie, triglycéridémie et uricémie étaient plus élevés, ainsi que le risque d’obésité et de diabète. Chez les sujets ayant des antécédents familiaux d’accident cérébrovasculaire, l’indice de Quételet était plus élevé, de même que la cholestérolémie, la triglycéridémie et l’uricémie. CONCLUSION: Les antécédents familiaux d’hypertension, d’obésité, de diabète ou d’accident cérébrovasculaire étaient un facteur de risque important d’obésité et d’hyperlipidémie. Avec l’avancement en âge, des manifestations pathologiques plus nombreuses sont susceptibles d’apparaître dans ce groupe à haut risque. Il est donc conseilléaux soignants de mettre à profit toutes les occasions qui se présentent pour faire bénéficier de l’éducation pour la santé les membres de la famille proche.

Keywords : Hypertension artérielle [génétique]; Obésité [génétique]; Diabète [génétique]; Accident vasculaire cérébral [génétique]; Prédisposition génétique; Evaluation risque; Etude section efficace; Ghana.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English