SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.79 issue5Comparison of generic and proprietary sodium stibogluconate for the treatment of visceral leishmaniasis in Kenya author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

MCALISTER, Alfred et al. Attitudes vis-à-vis de la guerre, du droit de tuer et des punitions corporelles infligées aux enfants chez des jeunes d’Estonie, des Etats-Unis d’Amérique, de Fédération de Russie, de Finlande et de Roumanie. Bull World Health Organ [online]. 2001, vol.79, n.5, pp. 382-387. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862001000500003.

OBJECTIF: Etudier les différences culturelles en ce qui concerne le désengagement vis-à-vis des valeurs morales, générateur de points de vue avancés pour justifier la violence. MÉTHODES: Nous avons réalisé des enquêtes en milieu scolaire sur 3122 jeunes aux Etats-Unis d’Amérique (Houston, TX et Washington, DC) et dans quatre pays d’Europe - Estonie (Tartu), Fédération de Russie (Saint- Pétersbourg), Finlande (Helsinki) et Roumanie (Satu Mare). Des données ont également été recueillies lors d’une enquête téléphonique auprès de 341 jeunes adultes de 18 à 35 ans sélectionnés par tirage au sort au Texas (Etats-Unis d’Amérique). Au total, dix groupes ont été étudiés. Sept questions étaient communes à toutes les enquêtes et demandaient aux participants d’exprimer leur accord ou leur désaccord vis-à-vis des mêmes affirmations concernant la guerre, la diplomatie, le droit de tuer et les punitions infligées aux enfants. RÉSULTANTS:Les jeunes des Etats-Unis étaient plus souvent d’accord que les jeunes Européens avec les affirmations suivantes : « La guerre est nécessaire » (20% contre 9 %), « On a le droit de tuer pour défendre ses biens » (54% contre 17 %), et « Les punitions corporelles sont nécessaires aux enfants » (27% contre 10 %). Dans tous les groupes, la justification de la guerre et du droit de tuer était moins fréquemment exprimée par les participantes que par les participants ; les autres différences a` l’intérieur des groupes américains et européens étaient plus faibles qu’entre ces groupes. CONCLUSION: Les résultats confirment l’écart entre les groupes des Etats-Unis et les groupes européens en ce qui concerne les attitudes et tendances de désengagement vis-à-vis des valeurs morales, susceptibles de conduire à une dangereuse violence.

Keywords : Violence; Guerre; Punition; Attitude [éthnologie]; Enfant; Comparaison transculturelle; Europe; Estonie; Finlande; Roumanie; Fédération de Russie; Etats-Unis.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English