SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.79 issue10Noncommunicable diseases in sub-Saharan Africa: where do they feature in the health research agenda?Community-based noncommunicable disease interventions: lessons from developed countries for developing ones author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

SANKARANARAYANAN, Rengaswamy; BUDUKH, Atul Madhukar  and  RAJKUMAR, Rajamanickam. Programmes efficaces de dépistage du cancer du col dans les pays en développement à revenu faible ou moyen. Bull World Health Organ [online]. 2001, vol.79, n.10, pp. 954-962. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862001001000009.

Le cancer du col constitue un important problème de santé publique chez les femmes adultes des pays en développement d'Amérique du Sud, d'Amérique centrale, d'Afrique subsaharienne, d'Asie du Sud et d'Asie du Sud-Est. Dans les pays développés, des programmes répétés de dépistage cytologique, soit organisés soit ponctuels, ont conduit à une baisse importante de l'incidence du cancer du col et de la mortalité qui lui est associée. En revanche, le cancer du col reste une affection le plus souvent non maîtrisée dans les pays en développement à haut risque en raison de l'absence ou de l'inefficacité du dépistage. Le présent article passe brièvement en revue les initiatives actuelles en matière de dépistage et de recherche dans ces pays. Le coût de l'infrastructure, du personnel, des produits renouvelables, du suivi et de la surveillance est élevé, qu'il s'agisse de programmes de dépistage organisés ou ponctuels. Les ressources qu'ils peuvent consacrer aux soins de santé étant limitées, les pays en développement ne peuvent adopter les programmes en usage dans les pays développés, qui comportent des dépistages fréquemment répétés sur une tranche d'âge plus étendue. Les services de santé de nombreux pays en développement à faible revenu, dont la plupart en Afrique subsaharienne, n'ont ni les ressources ni la capacité d'organiser et de poursuivre des programmes de dépistage quels qu'ils soient. Les pays en développement à revenu moyen, dans lesquels le dépistage est actuellement inefficace, devront réorganiser leurs programmes à la lumière de l'expérience des autres pays et des leçons de leurs échecs passés. Ceux de ces pays qui envisagent d'organiser un nouveau programme de dépistage devront commencer par une région géographique limitée avant de songer à une quelconque extension. Il est également plus réaliste et plus efficace d'axer le dépistage sur les femmes à haut risque, qui seront soumises une fois ou deux dans leur vie à un test très sensible, en cherchant à obtenir une couverture élevée (>80 %) de la population visée. Pour organiser un programme de dépistage efficace dans ces pays, il faudra trouver des ressources financières suffisantes, développer les infrastructures, former le personnel nécessaire et élaborer des mécanismes de surveillance pour dépister, examiner, traiter et suivre les femmes appartenant au groupe cible. On tiendra compte des résultats des nombreuses recherches portant sur les diverses approches du dépistage dans les pays en développement ainsi que des directives de gestion existantes lorsqu'on réorganisera des programmes en cours ou que l'on envisagera de nouvelles initiatives en matière de dépistage.

Keywords : Tumeur col utérus [diagnostic]; Tumeur col utérus [prévention et contrôle]; Col utérin [cytologie]; Frottis vaginal [utilisation]; Dépistage systématique [organisation et administration]; Pays en développement; Amérique centrale; Amérique du Sud; Afrique subsaharienne; Afrique du Sud; Inde; Asie Sud-Est.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English