SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue2Poverty and health sector inequalities author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

NAGELKERKE, Nico J.D. et al. Modélisation de l'épidémie de VIH au Botswana et en Inde: impact des interventions destinées à empêcher la transmission. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.2, pp. 89-96. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002000200003.

OBJECTIF: Décrire un modèle compartimental dynamique de simulation pour le Botswana et l'Inde, élaboré dans le but d'identifier les meilleures stratégies de prévention de la propagation du virus de l'immunodéficience humaine (VIH). MÉTHODES: Les interventions suivantes ont été examinées : une intervention comportementale axée sur les prostituées ; un programme classique de traitement des infections sexuellement transmissibles ; un programme de prévention de la transmission mère-enfant ; un programme de traitement antirétroviral destiné à l'ensemble de la population et reposant sur un schéma thérapeutique unique ; un programme de traitement antirétroviral axé uniquement sur les prostituées et reposant également sur un schéma thérapeutique unique. RÉSULTANTS: L'intervention axée sur les prostituées et celle axée sur les infections sexuellement transmissibles sont intéressantes du point de vue de la prévention à long terme de l'infection à VIH, mais on ne sait pas exactement laquelle serait la plus efficace. En Inde, une intervention axée sur les prostituées pourrait conduire à l'extinction de l'épidémie. Au Botswana, aucune intervention n'y parviendrait à elle seule, mais la prévalence du VIH pourrait baisser de près de 50 %. Les programmes axés sur la transmission mère-enfant pourraient réduire la transmission du VIH aux nourrissons, mais n'auraient aucun impact sur l'épidémie elle-même. A long terme, les interventions axées sur la transmission sexuelle pourraient même être plus efficaces pour réduire le nombre d'enfants infectés par le VIH que les programmes mère-enfant. Le traitement antirétroviral empêcherait la transmission dans un premier temps, mais ses effets iraient en diminuant du fait de l'apparition d'une pharmacorésistance. CONCLUSION: Selon le pays et la façon dont le traitement serait ciblé, la proportion de cas résistants serait de 25 à 100 % au bout de 30 ans d'utilisation des antirétroviraux.

Keywords : HIV, Infection [épidémiologie]; HIV, Infection [prévention et contrôle]; HIV, Infection [chimiothérapie]; Epidémie [prévention et contrôle]; Transmission maladie [prévention et contrôle]; Simulation ordinateur; Modèle théorique; Botswana; Inde.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English