SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue4Economic analyses of rubella and rubella vaccines: a global reviewUniversal immunization of infants with low doses of a low-cost, plasma-derived hepatitis B vaccine in South Africa author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

FIKREE, Fariyal F.; AZAM, Syed Iqbal  and  BERENDES, Heinz W.. Le moment est venu d'axer les programmes de survie de l'enfant sur les nouveau-nés: évaluation des taux et des causes de mortalité infantile dans des zones rurales du Pakistan. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.4, pp. 271-276. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002000400004.

OBJECTIF: Des sondages par grappes ont été réalisés parmi la population des provinces les moins développées du Pakistan, le Béloutchistan et la province de la frontière du Nord-Ouest (NWFP), y compris les zones tribales sous administration fédérale (FATA), pour évaluer les taux et les causes de mortalité néonatale et post- néonatale. MÉTHODES: Des entretiens ont été conduits dans 54 834 ménages : 20 486 au Béloutchistan, 26 175 dans la NWFP et 8173 dans les FATA. Des enquêteurs expérimentés ont administré les questionnaires après avoir obtenu verbalement le consentement informé des intéressés. Des autopsies verbales ont été réalisées pour les décès de nourrissons rapportés au cours de l'année précédente. RÉSULTATS: Le taux de mortalité infantile calculé d'après les données regroupées des différents sites était de 99,7 pour 1000 naissances vivantes (intervalle : 129,0-70,1). La contribution des décès néonatals à l'ensemble des décès infantiles était beaucoup plus élevée dans la NWFP (67,2 %), qui avait le taux global le plus bas, qu'au Baloutchistan (50,8 %) et dans les FATA (56,8 %). Environ 70 % de l'ensemble des décès néonatals survenaient au début de la période néonatale. Les trois principales causes cliniques de décès infantiles étaient le syndrome diarrhéique (21,6 %), le tétanos (11,7 %) et les infections respiratoires aiguës (11,6 %). Pendant la période néonatale, en revanche, le tétanos (18,3 %), la petite taille pour l'âge gestationnel ou le faible poids de naissance (15,3 %) et les traumatismes à la naissance (12,0 %) représentaient près de la moitié (45,6 %) de tous les décès, tandis que la contribution du syndrome diarrhéique (5,1 %) et des infections respiratoires aiguës (6,0 %) était moins importante (11,1 %). Le tétanos était responsable de 21,7 % de l'ensemble des décès infantiles dans les FATA et 17,1 % dans la NWFP. CONCLUSION: D'après les résultats, les programmes de survie de l'enfant devraient être davantage axés sur la santé maternelle et néonatale, et en particulier sur la vaccination antitétanique des femmes enceintes, la sécurité des accouchements et les soins du cordon ombilical.

Keywords : Nouveau-né; Mortalité nourrisson; Cause décès; Population rurale; Etude échantillon; Pakistan.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English