SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue4Estimating human rabies mortality in the United Republic of Tanzania from dog bite injuriesQuestioning the indicators of need for obstetric care author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

DOWDLE, Walter R.; GARY, Howard E.; SANDERS, Raymond  and  LOON, Anton M. van. Le confinement des poliovirus sauvages en laboratoire après l'éradication est-il réalisable ?. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.4, pp. 311-316. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002000400010.

Le but du confinement en laboratoire est d'empêcher la réintroduction du poliovirus sauvage dans des communautés indemnes de poliomyélite à partir des laboratoires. Pour obtenir un engagement au niveau mondial en faveur du confinement en laboratoire, les justifications doivent en être claires et irréfutables, les niveaux de sécurité biologique en rapport avec les risques et les objectifs réalistes. Le confinement absolu ne peut jamais être assuré. Le non-respect délibéré ou accidentel des mesures de confinement ne peut jamais être totalement exclu. Un confinement efficace en laboratoire est toutefois un objectif réaliste. La prévention de la transmission du virus par des matériels contaminés détenus par les laboratoires est prévue par les normes de sécurité biologique établies par l'OMS. La principale difficulté est d'éviter la transmission par des membres du personnel de laboratoire qui seraient infectieux sans le savoir. Une telle transmission n'est possible que si les conditions suivantes sont réunies : des matériels infectieux et potentiellement infectieux contenant du poliovirus sauvage sont présents dans le laboratoire concerné, une manipulation de laboratoire expose un membre du personnel au poliovirus, un membre du personnel est sensible à une infection qui entraîne l'excrétion du poliovirus, et la communauté est sensible à l'infection par le poliovirus. Il est actuellement difficile d'envisager l'élimination de l'une quelconque de ces conditions. Cependant, les risques associés aux trois premières peuvent être fortement réduits de façon à constituer une barrière quasi infranchissable contre la propagation du poliovirus dans la communauté. Pour établir les recommandations définitives en matière de sécurité biologique, il faudra attendre l'adoption par la communauté internationale des politiques vaccinales applicables à la période post-éradication.

Keywords : Poliovirus; Poliomyélite antérieure aiguë [transmission]; Maîtrise risque biologique; Infection laboratoire; Récidive [prévention et contrôle]; Sensibilité à maladie; Exposition professionnelle; Poliomielitis [transmisión]; Recurrencia [prevención y control].

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English