SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue8Is there an association between female circumcision and perinatal death?Evaluation of the National Control of Diarrhoeal Disease Programme in the Philippines, 1980-93 author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

DELANGE, François; BENOIST, Bruno de; BURGI, Hans  and  ICCIDD WORKING GROUP. Détermination de la concentration médiane d'iode urinaire indicative d'un apport d'iode suffisant dans une population. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.8, pp. 633-636. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002000800007.

OBJECTIF: La concentration d'iode urinaire est le principal indicateur de l'état nutritionnel en ce qui concerne l'iode et elle est utilisée pour évaluer la supplémentation en iode au niveau d'une population. En 1994, l'OMS, l'UNICEF et l'ICCIDD ont recommandé des concentrations médianes d'iode urinaire de 100-200 µg/l, en admettant que le seuil de 100 µg/l limiterait les concentrations <50 µg/l à £20% de la population. Certains auteurs ont estimé cette proportion beaucoup trop élevée et ont souhaité relever le seuil au-dessus de 100 µg/l. La présente étude avait pour but de déterminer la distribution de fréquence de la concentration d'iode urinaire dans des populations ayant un apport d'iode suffisant (écoliers et adultes) et la proportion de concentrations <50 µg/l. MÉTHODES: Un questionnaire sur la distribution de fréquence de l'iode urinaire dans des populations ayant un apport d'iode suffisant a été remis à 29 groupes scientifiques. RÉSULTATS: Dix-neuf groupes ont rapporté des données issues de 48populations ayant des concentrations médianes d'iode urinaire >100 µg/l. L'effectif total de ces populations était de 55 892 personnes, dont 35 661 (64%) écoliers. Les concentrations médianes d'iode urinaire étaient de 111-540 (médiane 201) µg/l dans toutes les populations, de 100-199 µg/l dans 23 (48%) populations et ³200 µg/l dans 25 (52%) populations. La fréquence des valeurs <50 µg/l était globalement de 0-20,8% (moyenne 4,8%); elle était de 7,2% dans les populations où la valeur médiane était de 100-199 µg/l et de 2,5% dans celles où la médiane était >200 µg/l. Elle n'atteignait 20% que dans deux endroits où la supplémentation en iode était appliquée depuis moins de deux ans. CONCLUSION: La fréquence des concentrations d'iode urinaire <50 µg/l dans les populations où la valeur médiane des concentrations d'iode urinaire est ³100 µg/l a été surestimée. Le seuil de 100 µg/l n'a pas besoin d'être relevé. Des concentrations médianes d'iode urinaire de 100-200 µg/l dans une population indiquent un apport d'iode suffisant et un bilan iodé optimal.

Keywords : Iode [urine]; Iode [déficit]; Urine [composition chimique]; Etat nutritionnel; Valeur référence; Etude analytique (Epidémiologie); Enfant; Adulte.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English