SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue9How to reach clients of female sex workers: a survey "by surprise" in brothels in Dakar, SenegalRating maternal and neonatal health services in developing countries author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

BERHANE, Yemane; HOGBERG, Ulf; BYASS, Peter  and  WALL, Stig. Relations entre sexe, niveau d'éducation et survie chez des éthiopiens adultes, 1987-1996. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.9, pp. 714-720. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002000900007.

OBJECTIF: Examiner les relations entre le sexe, le degré d'éducation et la survie chez des adultes habitant le district de Meskan et Mareko (Ethiopie). MÉTHODES: En s'appuyant sur le système de surveillance démographique existant, une étude de cohorte ouverte a été réalisée de janvier 1987 à décembre 1996 sur 172 726 personnes- année dans 10 communautés locales sélectionnées aléatoirement. RÉSULTATS: Le taux brut de mortalité était de 11,2 pour 1000 personnes-année chez les adultes ³15 ans; en fonction du sexe, ces chiffres étaient de 11,9 chez les hommes et 10,6 chez les femmes pour 1000 personnes-année. Les estimations par la méthode de Kaplan-Meier montrent que le degré d'éducation et le fait d'être une femme sont deux facteurs favorables à la survie dans la période adulte. Le modèle de Cox montre que l'âge, le sexe, le niveau d'éducation et le secteur d'habitation (basses terres rurales, hautes terres rurales et zones urbaines) sont des facteurs importants de survie : les habitants des zones urbaines jeunes, de sexe féminin, ayant un certain degré d'éducation sont les plus favorisés. Les écarts de mortalité en fonction du sexe sont faibles en milieu rural, en raison peut-être des conditions de vie difficiles et de la marginalisation des femmes. Le facteur de survie le plus important dans les zones rurales, où la mortalité est maximale, est le degré d'éducation; il est remplacé par le sexe dans une des zones urbaines étudiées. Le plus faible degré d'éducation s'observe chez les femmes des zones rurales. CONCLUSION: Il est souhaitable d'accorder une attention particulière au développement de l'éducation des femmes en milieu rural afin d'améliorer leur survie.

Keywords : Mortalité; Survie; Niveau instruction; Facteur sexuel; Facteur âge; Facteur socio-économique; Population rurale; Population urbaine; Hommes; Femmes; Adulte; Etude cohorte; Analyse régression; Ethiopie.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English