SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue10Measles vaccine effectiveness and risk factors for measles in Dhaka, BangladeshTreatment uptake by individuals infected with Plasmodium falciparum in rural Gambia, West Africa author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

BROOKER, Simon et al. Utilisation de la télédétection et d'un système d'information géographique dans un programme national de lutte contre les helminthes au Tchad. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.10, pp. 783-789. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002001000006.

OBJECTIF: Planifier et mettre en œuvre une évaluation épidémiologique rapide et correcte de la présence d'helminthes chez des écoliers du Tchad en se basant sur des zones écologiques définies grâce à des données de télédétection par satellite, et chercher à établir les limites environnementales de la distribution des helminthes. MÉTHODES: Des données environnementales indirectes obtenues par télédétection ont été utilisées pour définir sept zones écologiques au Tchad. Ces données ont été combinées avec des données de population dans un système d'information géographique (SIG) en vue de définir un protocole d'échantillonnage, lequel a conduit à réaliser une enquête dans 20 écoles. Une analyse à plusieurs niveaux a été effectuée au moyen d'équations de généralisation pour tenir compte du regroupement des cas au niveau des écoles afin d'étudier la relation entre le tableau épidémiologique de l'infection et certaines variables environnementales. RÉSULTATS: Sur un échantillon de 1023 écoliers, 22,5 % étaient infectés par Schistosoma haematobium et 32,7 % par des ankylostomes. Aucun d'entre eux n'était infecté par Ascaris lumbricoides ni par Trichuris trichiura. La prévalence de S. haematobium et des ankylostomes présentait une forte hétérogénéité géographique et la répartition observée montrait une association étroite avec les zones écologiques définies et une relation significative avec les variables environnementales. Ces résultats contribuent à définir les limites thermiques de la distribution des différentes espèces de géohelminthes. Des prévisions de la prévalence de l'infection ont été réalisées pour chaque école enquêtée à l'aide des modèles déjà établis pour le Cameroun. Ces modèles ont correctement prévu l'absence de A. lumbricoides et de T. trichiura au Tchad mais les prévisions concernant S. haematobium étaient moins fiables au niveau des écoles. CONCLUSION: Les SIG et la télédétection peuvent jouer un rôle important dans la planification rapide des programmes de lutte contre les helminthes lorsqu'on ne dispose que de peu d'informations sur la charge de morbidité. Les modèles de prévision tirés des données de la télédétection peuvent indiquer la répartition générale des infections à géohelminthes mais ne peuvent qu'identifier les zones à haut risque potentielles pour S. haematobium.

Keywords : Helminthe [croissance et développement]; Helminthiases [épidémiologie]; Schistosoma haematobium [croissance et développement]; Schistosomiase urinaire [épidémiologie]; Ancylostomide [croissance et développement]; Ankylostomiase [épidémiologie]; Ascaris lumbricoides [croissance et développement]; Trichuris [croissance et développement]; Surveillance environnement; Ecologie; Système information; Etude analytique (Epidémiologie); Tchad.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English