SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.80 issue12Physical activity during leisure and commuting in Tianjin, China author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

RIVERA, Juan A.  and  HABICHT, Jean-Pierre. Effet de la supplémentation alimentaire sur la prévention de l'insuffisance pondérale légère à modérée dans des conditions de malnutrition endémique au Guatemala. Bull World Health Organ [online]. 2002, vol.80, n.12, pp. 926-932. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862002001200005.

OBJECTIF: Estimer l'effet de la supplémentation alimentaire sur la prévention de l'insuffisance pondérale chez des enfants d'âge préscolaire dans une région rurale du Guatemala où la prévalence de la malnutrition est élevée. MÉTHODES: Des enfants de 6-48 mois ayant un rapport poids/taille supérieur à 90 % de la médiane de la population de référence NCHS/OMS/CDC ont reçu soit de l'Atole, une boisson hautement protéinée et moyennement énergétique, soit du Fresco, une boisson ne contenant pas de protéines et ayant une faible valeur énergétique. Les enfants consommant de l'Atole en quantité équivalente à plus de 10 % de l'apport énergétique quotidien recommandé (ajusté sur l'âge) ont été qualifiés de "supplémentés" et ceux d'un groupe comparable consommant du Fresco de "non supplémentés". L'apport énergétique dans le groupe supplémenté était supérieur de 16-18 % de l'apport quotidien recommandé par rapport au groupe non supplémenté. La différence correspondante au niveau de l'apport protéique était de 45-80 % de l'apport quotidien recommandé. Les enfants ont été revus à intervalles de 3 ou 6 mois afin de suivre l'évolution de leur rapport poids/taille. La différence entre les groupes supplémenté et non supplémenté en ce qui concerne la proportion d'enfants restés dans la même catégorie de poids/ taille à la fin des intervalles étudiés correspondait au niveau de prévention de l'insuffisance pondérale attribuable à la supplémentation alimentaire (prévention attribuable). Les ménages étaient utilisés comme unités d'analyse afin d'éviter des effets de regroupement de cas. RÉSULTATS: La prévention attribuable chez les enfants de 6-24 mois ayant un rapport poids/taille compris entre 90 % et 99,9 % des valeurs de la population de référence à l'entrée dans l'étude allait de 0,21 à 0,26 et était statistiquement significative après 3 et 6 mois de supplémentation. Elle n'était pas significative chez les enfants ayant un rapport poids/taille égal ou supérieur à 100 % de la norme ni chez les enfants de plus de 24 mois. Les enfants dépassant 100 % de la norme n'ont pas présenté d'excès pondéral à la suite de la supplémentation. CONCLUSION: La supplémentation alimentaire chez les enfants de 6-24 mois dans des populations où l'apport alimentaire est insuffisant peut prévenir l'apparition d'une insuffisance pondérale chez une grande proportion d'enfants.

Keywords : Carences nutritionnelles [thérapeutique]; Carences nutritionnelles [prévention et contrôle]; Cachexie [prévention et contrôle]; Maladie endémique; Compléments alimentaires [utilisation]; Ration calorique; Biais (Epidémiologie); Enfant âge préscolaire; Essai clinique contrôlé; Guatemala.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English