SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.82 issue5Sexual violence against intimate partners in Cape Town: prevalence and risk factors reported by men author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

ENGLISH, Mike; NGAMA, Mwanajuma; MWALEKWA, Laura  and  PESHU, Norbert. Signes de maladie chez le nourrisson de moins de 60 jours au Kenya. Bull World Health Organ [online]. 2004, vol.82, n.5, pp. 323-329. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862004000500005.

OBJECTIF: Rares sont les données publiées sur les signes et symptômes qui motivent une consultation, dans les pays en développement, chez les nourrissons de moins de 60 jours. Notre objectif est de décrire et évaluer la possibilité d'identifier grâce à des critères cliniques simples une maladie grave chez les jeunes nourrissons vus en consultation dans les hôpitaux de district du Kenya rural. MÉTHODES: Des outils d'évaluation standardisés ont été mis au point pour l'enregistrement des signes et symptômes cliniques. Les données ont été recueillies de façon prospective sur tous les nourrissons de moins de 60 jours, pesant au moins 1,5 kg, hospitalisés sur une période d'observation de 18 mois. Les données correspondantes ont été recueillies de façon prospective chez des nourrissons recrutés dans une cohorte de naissance contemporaine, vus et traités en ambulatoire pour maladie dans le même hôpital. RÉSULTATS: Des données sur 467 consultations en ambulatoire et 769 épisodes avec hospitalisation ont pu être analysées. Elles ont souligné l'importance des antécédents, notamment ceux de difficultés respiratoires, de troubles de l'alimentation et de troubles du comportement, en plus des signes cliniques dans l'évaluation du jeune nourrisson. Elles ont également indiqué que l'éventail des signes permettant de déceler une maladie grave peut être très différent selon qu'il s'agit d'un nouveau-né de 0 à 6 jours ou d'un nourrisson de 7 à 59 jours. Enfin, elles ont montré qu'il devait être possible de simplifier, tout en conservant leur sensibilité et leur spécificité, les lignes directrices actuelles concernant le diagnostic de maladie très grave. CONCLUSION: Des critères cliniques simples peuvent permettre de distinguer avec une certitude raisonnable une maladie grave d'une maladie sans gravité. Il est urgent de réaliser des études prospectives sur une échelle appropriée afin de disposer d'une base factuelle adéquate à l'appui des lignes directrices actuelles concernant la prise en charge intégrée des maladies du jeune nourrisson.

Keywords : Maladie grave; Nouveau-né, Maladies [diagnostic]; Indice de gravité; Nouveau-né; Soins nourrisson [méthodes]; Distribution intégrée soins; Ligne directrice pratique médicale; Sensibilité et spécificité (Epidémiologie); Etude prospective; Kenya.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English