SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.82 issue8Plumbing the brain drain author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

KUPFER, Linda et al. Stratégies destinées à décourager l'exode des compétences. Bull World Health Organ [online]. 2004, vol.82, n.8, pp. 616-619. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862004000800012.

Pour acquérir des compétences en matière de recherche sanitaire, les personnels des pays en développement doivent souvent se former à l'étranger. Pour les organismes de financement de la recherche qui parrainent ce type de formation, un des buts majeurs est d'assurer que les chercheurs qui bénéficient d'une bourse de formation retourneront dans leur pays d'origine. Pour atteindre cet objectif, il faut faire appel à des stratégies qui prennent ce problème en compte dès le départ. Les stratégies décrites dans le présent article ont été élaborées dans le cadre du programme AITRP (programme international de formation et de recherche sur le SIDA (syndrome d'immunodéficience acquise)) destiné aux étudiants et chercheurs étrangers et financé par le Fogarty International Center (FIC) aux National Institutes of Health (Etats-Unis d'Amérique). Ce programme soutient les universités des Etats-Unis qui proposent une formation à la recherche à des étudiants et chercheurs des pays en développement afin de leur donner les compétences nécessaires pour faire face à l'épidémie mondiale de VIH (virus de l'immunodéficience humaine)/SIDA et à l'épidémie de tuberculose qui l'accompagne. Le présent article décrit les stratégies employées par les responsables des programmes de recherche de cinq des AITRP les plus longs (financés pour 15 ans) pour décourager l'exode des compétences. Les bénéficiaires d'une bourse de longue durée dans le cadre de ces programmes sont restés pendant 11 à 96 mois (moyenne : 26 mois). En appliquant des stratégies de lutte contre l'exode des compétences reposant sur des bases scientifiques, politiques et économiques, les responsables des programmes AITRP ont obtenu un taux de retour des boursiers dans leur pays d'origine de 80 %.

Keywords : Personnel de recherche [ressources et distribution]; Exode des compétences; Emigration et immigration; Recherche biomédicale [enseignement]; Aide enseignement [organisation et administration]; Priorités en santé; Infection à VIH; Pays en développement; Pays développé.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English