SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.84 issue3Cause-specific mortality rates in sub-Saharan Africa and Bangladesh author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

HILL, Kenneth et al. Comment mesurer la mortalité maternelle dans les pays en développement ? Comparaison entre les estimations obtenues par recensement des décès auprès des ménages et par analyse des antécédents familiaux. Bull World Health Organ [online]. 2006, vol.84, n.3, pp. 173-180. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862006000300011.

OBJECTIF: La réduction du ratio de mortalité maternelle (RMM) fait partie des six Objectifs du Millénaire pour le développement (ODM) en rapport avec la santé. Néanmoins, aucun consensus n'a été trouvé sur le manière de mesurer le RMM dans les nombreux pays qui n'enregistrent pas la totalité des décès et ne déterminent pas avec exactitude la cause des décès. La présente étude compare les estimations de la mortalité liée à la grossesse et de la mortalité maternelle dans un pays en développement fournies par trois méthodes de mesure différentes par enquête auprès des ménages : un module d'enquête recueillant auprès des personnes interrogées des informations sur l'éventuel décès d'une ou plusieurs sæurs ; une collecte auprès des ménages des données relatives aux décès récents, y compris la date (ou la période) de cet événement ; et une procédure d'autopsie verbale destinée à identifier les décès maternels. MÉTHODES: L'étude s'est servie des données d'une enquête par sondage auprès des ménages de très grande ampleur, représentative à l'échelle nationale et réalisée au Bengladesh en 2001. Au total, 104 323 ménages ont été sélectionnés pour participer à l'enquête et un entretien fructueux a pu être mené avec 99 202 d'entre eux (95,1 % des ménages sélectionnés, 98,8 % des ménages contactés). RÉSULTATS: Les démarches reposant sur la recherche des antécédents familiaux et sur le recensement des décès auprès des ménages ont abouti à des estimations très proches de la mortalité toutes causes confondues et de celle liée à la grossesse ; l'autopsie verbale a fourni une estimation de la mortalité maternelle inférieure d'environ 15 % à la mortalité liée à la grossesse. Malgré la très grande taille de l'échantillon, les intervalles de confiance encadrant les estimations de la mortalité restaient similaires pour les trois méthodes et dépassaient ± 15 %. CONCLUSION: Les résultats de cette étude laissent à penser qu'en améliorant la formation des enquêteurs, la démarche utilisant les antécédents familiaux, comme celle reposant sur le recensement des décès auprès des ménages, pourraient offrir des méthodes acceptables pour mesurer la mortalité liée à la grossesse. Néanmoins, la largeur des intervalles de confiance encadrant les estimations indique que les enquêtes par sondage courantes sont incapables de fournir les informations nécessaires au suivi des progrès en direction de l'ODM. D'autres approches, telles que l'introduction de questions concernant les décès au seins des foyers dans les questionnaires de recensement de la population, devraient être envisagées.

Keywords : Mortalité maternelle; Collecte données [méthodes]; Autopsie [méthodes]; Entretien; Ménages; Bangladesh; Pays en développement.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English