SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.84 issue7HIV testing in national population-based surveys: experience from the Demographic and Health SurveysMortality of tuberculosis patients in Chennai, India author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

TAHA, Taha E et al. L'influence de l'allaitement au sein sur la santé des mères positives pour le VIH et sur celle de leurs enfants en Afrique subsaharienne. Bull World Health Organ [online]. 2006, vol.84, n.7, pp. 546-554. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862006000700016.

OBJECTIF: Nous avons évalué l'influence de l'allaitement au sein sur la morbidité et le risque de mortalité des mères porteuses du virus de l'immunodéficience humaine (VIH-1) ainsi que sur la mortalité de leurs enfants. MÉTHODES: Nous avons étudié les données longitudinales tirées de deux essais cliniques randomisés portant sur la transmission du VIH de la mère à l'enfant qui avaient été effectués entre avril 2000 et mars 2003 en République du Malawi (Afrique). Le recrutement des mères porteuses du VIH et de leurs nouveau-nés a été effectué lors de la naissance de leur enfant ; on les a ensuite revues pour des visites de suivi lorsque leur enfant a atteint l'âge de 1 semaine, 6-8 semaines puis 3, 6, 9,15, 18, 21 et 24 mois. A chaque fois, le mode d'allaitement (au sein exclusivement, mixte ou pas d'allaitement au sein), la morbidité et la mortalité maternelle ainsi que la mortalité des enfants ont été notés. On a procédé à des analyses descriptives et à des analyses à variables multivariées pour déterminer l'association entre l'allaitement au sein et l'état de santé de la mère et de l'enfant. RÉSULTATS: Au total, 2000 femmes contaminées par le VIH ont été recrutées pour les études initiales. Au cours des deux années suivant la naissance, 44 mères (2,2 %) et 310 enfants (15,5 %) sont décédés. (on n'a pas pris en compte les naissances multiples). La durée médiane de l'allaitement était de 18 mois (intervalle interquartile (IQR) = 9,0 -22,5); celle de l'allaitement exclusivement au sein de 2 mois (IQR = 2-3) et celle de l'allaitement mixte de 12 mois (IQR = 6-18). On n'a pas relevé d'association significative entre le mode d'allaitement et la morbidité ou la mortalité maternelle après correction pour tenir compte de la charge virale maternelle et des autres covariables. Chez les nourrissons et les enfants plus âgés, l'allaitement au sein était associé à une réduction de la mortalité : le rapport des risques ajusté pour l'allaitement au sein en général était égal à 0,44 (intervalle de confiance à 95 % : 0,28 - 0,70) ; il était de 0,45 pour l'allaitement mixte (IC à 95 % : 0,28 - 0,71) et de 0,40 pour l'allaitement exclusivement au sein (IC à 95 % : 0,22 - 0,72). Ces effets protecteurs ont été observés chez les enfants infectés par le VIH comme chez ceux qui ne l'étaient pas. CONCLUSION: Chez les femmes infectées par le VIH, il n'y avait aucune association entre l'allaitement au sein et la morbidité ou la mortalité. Chez leurs enfants en revanche, il était associé à une réduction très significative de la mortalité.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English