SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue1Human immunodeficiency virus (HIV) infection patterns and risk behaviours in different population groups and provinces in Viet NamA proposal for measuring the degree of public health-sensitivity of patent legislation in the context of the WTO TRIPS Agreement author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

FORSBERG, Birger Carl; PETZOLD, Max G; TOMSON, Göran  and  ALLEBECK, Peter. Prise en charge des cas de diarrhée dans les pays à revenus faibles ou moyens: les objectifs ne sont pas encore atteints. Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.1, pp. 42-48. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007000100011.

OBJECTIF: Déterminer si la prise en charge des cas de diarrhée s'est améliorée sur la période 1986-2003, pendant laquelle des efforts importants ont été consentis pour promouvoir une prise en charge efficace de la diarrhée chez l'enfant. MÉTHODES: Nous avons analysé des données collectées auprès des ménages provenant de 107 Enquêtes démographiques et de santé, réalisées dans 40 pays à revenus faibles ou moyens, entre 1986 et 2003, et évalué les tendances des indicateurs de la réhydratation, de la quantité de liquide et de la prise alimentaire chez les enfants souffrant de diarrhée. Nous avons effectué une analyse statistique de la tendance globale pour chaque indicateur. RÉSULTATS: Pour ce qui concerne la réhydratation par voie orale et l'augmentation de l'absorption de liquide, les progrès réalisés ont été modestes (0,39 % par an et 1,02 % par an respectivement) et les taux d'utilisation sont restés bas en 2003 par rapport à la couverture totale visée. Si les taux d'utilisation se sont améliorés dans la majorité des pays, aucun progrès n'a été enregistré dans plusieurs autres. D'après nos estimations, sur un an, 307 millions d'enfants de pays à revenus faibles ou moyens n'ont pas bénéficié de la réhydratation orale et 356 millions d'une augmentation de la quantité de fluide, et globalement, au début du 21e siècle, 227 millions d'enfants diarrhéiques n'ont fait l'objet ni d'une réhydratation orale, ni d'une augmentation de la quantité de liquide. CONCLUSION: Le résultat de cette étude, selon lequel un grand nombre d'enfants des pays à revenus faibles ou moyens ne reçoivent pas de traitement anti diarrhéique approprié, souligne l'urgence de poursuivre les efforts en direction des objectifs non atteints en matière de survie des enfants. Il est nécessaire de rendre plus efficace la lutte contre la diarrhée après avoir dressé un bilan critique des démarches et des activités en place pour atteindre les personnes qui s'occupent d'enfants susceptible de mourir d'une maladie diarrhéique. Il faut s'efforcer d'étendre les activités destinées à améliorer la prise en charge des cas et à réduire la mortalité infantile due à la diarrhée.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English