SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue4Determinants of women’s participation in cervical cancer screening trial, Maharashtra, IndiaThe availability and affordability of selected essential medicines for chronic diseases in six low- and middle-income countries author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

DOOCY, Shannon et al. Mortalité due au tsunami dans la province de l’Aceh en Indonésie. Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.4, pp. 273-278. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007000400012.

OBJECTIF: Des enquêtes ont été réalisées entre février et août 2005 dans neuf districts touchés par le tsunami afin de déterminer les caractéristiques de la mortalité due à cette catastrophe. MÉTHODES: Les enquêtes ont fait appel à une méthode d’échantillonnage en grappes à deux degrés avec une probabilité proportionnelle à la taille de l’unité d’échantillonnage et couvraient 1653 foyers déplacés en raison du tsunami, l’ensemble de la population de ces districts avant le tsunami représentant 10 063 individus. RÉSULTATS: Parmi la population de départ avant le tsunami, 1642 personnes au total (soit 17 %) ont été signalées comme mortes ou disparues après la catastrophe. Les taux de mortalité bruts dans les quatre zones servant de cadre à l’enquête allaient de 23,6 % dans le district d’Aceh sur la Côte ouest à 5,3 % sur la côte est. Les taux de mortalité spécifiques par âge obéissaient à un schéma de répartition similaire dans les quatre zones d’enquête, les plus forts taux de mortalité concernant les jeunes enfants (0 à 9 ans) et les personnes âgées (70 +). Le risque de mortalité était significativement plus élevé chez les femmes que chez les hommes, cette différence étant plus prononcée chez les individus entre 10 et 69 ans et plus faible parmi les jeunes et les tranches d’âges plus élevés. CONCLUSION: Le risque de mortalité comme conséquence du tsunami qui a ravagé l’Asie en 2004 était fonction du lieu géographique, de l’âge et du sexe. Les districts d’Aceh Jaya, de Banda Aceh et d’Aceh Besar ont supporté les plus forts taux de mortalité. Le risque de décès le plus élevé se rencontrait chez les femmes et chez les sous-groupes de population correspondant aux plus jeunes et aux plus âgés. S’il se peut que l’impact total, en termes de vies perdues et des destructions, de ce tsunami dans la province d’Aceh, ne soit jamais être mesuré, le déficit de femmes sera probablement la conséquence la plus intensément ressentie et la plus durable.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English