SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue4Tsunami mortality in Aceh Province, IndonesiaInfant feeding counselling for HIV-infected and uninfected women: appropriateness of choice and practice author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

MENDIS, Shanti et al. Disponibilité et accessibilité économique dans six pays à revenu faible ou moyen d’une série de médicaments essentiels, destinés à traiter des maladies chroniques. Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.4, pp. 279-288. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007000400013.

OBJECTIF: Évaluer la disponibilité et l’accessibilité économique dans six pays à revenu faible ou moyen de médicaments utilisés pour le traitement de maladies cardiovasculaires, des diabètes, d’affections respiratoires chroniques et du glaucome, ainsi que pour les soins palliatifs dispensés aux cancéreux. MÉTHODES: Une enquête sur la disponibilité et le prix de 32 médicaments a été menée sur un échantillon représentatif d’officines pharmaceutiques publiques et privées, situées dans quatre régions géographiquement définies du Bengladesh, du Brésil, du Malawi, du Népal, du Pakistan et du Sri Lanka. Nous avons analysé le pourcentage de ces médicaments disponible, leur prix médian par rapport au prix international de référence (exprimé sous forme de ratio de prix médian) et leur accessibilité économique, évaluée d’après le nombre de jours de salaire que devrait débourser le fonctionnaire le moins payé pour acheter un mois de traitement. RÉSULTATS: Dans tous les pays étudiés, 7,5 % ou moins de ces 32 médicaments étaient disponibles dans le secteur public, sauf au Brésil, où la proportion de médicaments disponibles était de 30 %, et au Sri Lanka, où elle était de 28 %. Les ratios de prix médians étaient très variables, allant de 0,09 pour le losartan au Sri Lanka à 30,44 pour l’aspirine au Brésil. Dans le secteur pharmaceutique privé du Malawi et du Sri Lanka, le coût des produits innovants était trois fois plus élevé que celui des génériques. Un mois de traitement associé pour une maladie coronarienne coûtait 18,4 jours de salaire au Malawi, 6,1 au Népal, 5,4 au Pakistan, 5,1 au Brésil, 1,6 au Bangladesh et 1,5 au Sri Lanka. Le coût d’un mois de traitement associé contre l’asthme allait de 1,3 jour de salaire au Bangladesh à 9,2 jours de salaire au Malawi. Celui d’une cure d’un mois d’insuline à action intermédiaire variait de 2,8 jours de salaire au Brésil à 19,6 jours de salaire au Malawi. CONCLUSION: Des stratégies adaptées au contexte sont nécessaires pour améliorer l’accès aux médicaments essentiels. Il convient de promouvoir l’usage des médicaments génériques à travers l’éducation des professionnels et des consommateurs, la mise en œuvre de politiques et d’incitations appropriées et la mise en place d’une concurrence commerciale et/ou d’une réglementation des prix. Une administration et une gestion plus efficaces, ainsi qu’une évaluation des options d’approvisionnement locales, pourraient permettre une plus grande disponibilité des médicaments. Une baisse des prix serait possible en améliorant l’efficacité des services d’achat, en supprimant les taxes et en réglementant les marges bénéficiaires.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English