SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue5The Global Drug Facility: a unique, holistic and pioneering approach to drug procurement and managementReaching the global tuberculosis control targets in the Western Pacific Region author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

RIDDERHOF, John C et al. Rôles des laboratoires et des réseaux de laboratoires dans l’efficacité des programmes de lutte antituberculeuse. Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.5, pp. 354-359. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007000500012.

Les laboratoires et les réseaux de laboratoire constituent une composante fondamentale de la lutte contre la tuberculose (TB), dans la mesure où ils assurent les tests diagnostiques, la surveillance et le suivi des traitements à tous les niveaux du système de soins de santé. Les initiatives et les moyens nouveaux destinés à renforcer la capacité des laboratoires et à mettre en place des tests diagnostiques innovants et rapides pour détecter la TB devront tenir compte de la nécessité, pour ces établissements, de disposer de normes de qualité et de ressources humaines appropriées, et aussi accorder une grande attention, non seulement aux fournitures et aux équipements, mais également à la sécurité. Pour préparer les réseaux de laboratoires à l’introduction de nouveaux outils diagnostiques et à une augmentation de leur capacité, il faut axer nos efforts sur le renforcement des systèmes de gestion de la qualité (SGQ) à travers l’apport de moyens supplémentaires aux programmes externes chargés d’évaluer la qualité des examens microscopiques, des cultures d’échantillons, des tests de pharmacosensibilité (DST) et des outils de diagnostic moléculaire. Les SGQ doivent aussi promouvoir le développement de programmes d’agrément, visant à garantir le respect des normes et à améliorer la qualité du travail et la crédibilité des réseaux de laboratoires participant aux programmes de lutte antituberculeuse. Il faut aussi veiller à prendre dûment en compte les ressources humaines à tous les niveaux des laboratoires et accorder une attention particulière aux nouveaux programmes destinés à améliorer l’administration des laboratoires et les compétences en matière d’encadrement. Le renforcement des réseaux de laboratoires supposera aussi de mettre en place des partenariats entre les programmes de lutte antituberculeuse et avec les entités s’efforçant d’endiguer d’autres maladies, afin de mettre en commun certaines ressources et de promouvoir l’application des normes de qualité, de développer des stratégies pour intégrer les fonctions des laboratoires et pour étendre les activités des programmes de lutte anti-TB au secteur privé. L’amélioration des réseaux de laboratoires permettra de garantir que les ressources supplémentaires fournies, sous forme de fournitures, de matériel ou d’installations, seront investies dans des réseaux en mesure d’effectuer des tests efficaces contribuant à la réalisation des objectifs du Plan mondial halte à la tuberculose.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English