SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue6Standard deviation of anthropometric Z-scores as a data quality assessment tool using the 2006 WHO growth standards: a cross country analysisAssessment of the age-specific disability weight of chronic schistosomiasis japonica author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

AREVSHATIAN, L et al. Vaccination des nourissons: évaluation des progrès réalisés en Afrique. Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.6, pp. 449-457. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007000600011.

OBJETIF: Evaluer les progrès enregistrés entre 2001 et 2005 dans la réalisation des objectifs du Plan régional stratégique pour l’Afrique du Programme élargi de vaccination. MÉTHODES: Nous avons analysé les informations provenant des programmes de vaccination des nourissons de 46 pays de la Région africaine de l’OMS et celles tirées de la littérature et des sources de données existantes à ce sujet. Nous avons procédé à des entretiens en face-à-face ou par téléphone avec des responsables au niveau régional ou infrarégional de ces programmes, pouvant être utiles à l’étude. RÉSULTATS: En 2005, 80 % des pays de la Région africaine de l’OMS n’avaient pas réussi à atteindre l’objectif en termes de couverture vaccinale fixé pour cette année, à savoir 80 % au moins. Néanmoins, le taux de couverture par le vaccin antidiphtérique-antitétanique-anticoquelucheux 3 (DTC3) est passé de 54 % en 2000 à 69 % en 2004, soit une augmentation de 15 %. Nous estimons par conséquent que le nombre d’enfants non vaccinés a baissé de 1,4 million en 2002 à 900 000 en 2004. Au cours de cette dernière année, on a relevé un taux de couverture par le DTC ne dépassant pas 50 % dans quatre des sept pays d’endémie ou de résurgence du poliovirus sauvage et un taux de couverture n’atteignant pas l’objectif de 80 % dans certains pays voisins exposés à un risque élevé d’importation de ce virus. Le nombre des cas notifiés de rougeole est tombé de 520 000 en 2000 à 316 000 en 2005 et la mortalité due à cette maladie a diminué de 60 % par rapport aux niveaux de référence de 1999. Un réseau de laboratoires a été mis en place dans 29 pays pour la surveillance de la rougeole et de la fièvre jaune. CONCLUSION: Les taux de couverture vaccinale augmentent considérablement dans la Région africaine de l’OMS. La très forte hausse des dépenses consacrées à la vaccination et à l’amélioration des résultats programmatiques connexes est liée principalement à l’augmentation du financement par les donateurs.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English