SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue6Mortality among married older adults in the suburbs of Beirut: estimates from offspring dataUnderstanding the community impact of lymphatic filariasis: a review of the sociocultural literature author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

LAHARIYA, Chandrakant. Eradication de la poliomyélite à l’échelle mondiale : il faut « finir le travail ». Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.6, pp. 487-492. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007000600016.

Le terme fixé pour l’éradication de la poliomyélite, à savoir l’année 2000, est dépassé depuis sept ans et l’objectif est encore hors de portée. En 2006, malgré les efforts internationaux coordonnés, aucune avancée majeure n’a été enregistrée dans l’endiguement du poliovirus, qui se maintient dans quelques poches d’endémie de quatre pays. Le programme d’éradication de la poliomyélite doit faire face à de nouveaux obstacles : importation et réémergence de la maladie, échec de la mobilisation politique et communautaire. Il faut aussi surmonter le découragement des professionnels et des volontaires dans le domaine sanitaire, les doutes quant à l’efficacité du vaccin antipoliomyélitique oral, l’inflation permanente des coûts programmatiques et les difficultés grandissantes pour financer les interventions. Le présent article expose la stratégie actuellement appliquée pour éradiquer la polio, puis analyse les problèmes existants et les solutions pour y répondre. Selon l’auteur, il serait nécessaire de modifier et de compléter de façon conséquente cette stratégie pour en établir une nouvelle, intégrant plusieurs volets et s’adaptant spécifiquement aux différentes zones touchées, de manière à pouvoir finaliser l’oeuvre d’éradication. Les modifications et les apports à la stratégie d’éradication pourraient donc comprendre une adaptation à la zone d’intervention, un développement du dialogue avec les communautés, un renforcement des actions de sensibilisation politique, une mise en œuvre plus poussée de la vaccination obligatoire, ainsi que l’utilisation du vaccin antipoliomyélitique inactivé dans les pays d’endémie avant même l’interruption de la transmission du poliovirus sauvage. Ces améliorations constitueraient, d’après l’auteur, le meilleur moyen d’atteindre le plus tôt possible l’éradication.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English