SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.85 issue11The Strengthening the Reporting of Observational Studies in Epidemiology (STROBE) statement: guidelines for reporting observational studiesOffering integrated care for HIV/AIDS, diabetes and hypertension within chronic disease clinics in Cambodia author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

BRENTLINGER, Paula E et al. Traitement préventif intermittent contre le paludisme des femmes enceintes dans le centre du Mozambique . Bull World Health Organ [online]. 2007, vol.85, n.11, pp. 873-879. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862007001100014.

PROBLÉMATIQUE: Les nouvelles stratégies de l’OMS pour la lutte contre le paludisme pendant la grossesse préconisent un traitement antipaludique préventif intermittent, l’utilisation de moustiquaires de lit et une amélioration de la prise en charge des cas. DÉMARCHE: Un programme pilote pour la Mozambique de lutte contre le paludisme pendant la grossesse a été conçu pour déterminer les besoins liés au passage à l’échelle supérieure. CONTEXTE LOCAL: Le ministère de la santé a collaboré avec une organisation non gouvernementale et un établissement d’enseignement supérieur dans la mise au point et le suivi d’un programme pilote appliqué dans deux districts appauvris d’endémie du paludisme. MODIFICATIONS PERTINENTES: Pour la mise en œuvre du programme pilote, il a fallu fournir une quantité supplémentaire de sulfadoxine-pyriméthamine (SP), du matériel pour l’administration sous surveillance directe de ce médicament et des moustiquaires. Il a également fallu modifier la fiche anténatale et obtenir une dérogation au guide national de prescription concernant la SP. Le protocole de départ a dû être modifié car l’imprécision dans l’évaluation de l’âge gestationnel conduisait à une prise incomplète des doses de SP. Plusieurs incompatibilités avec d’autres initiatives sanitaires (y compris des programmes de lutte contre la syphilis, l’anémie et le VIH) ont été découvertes et surmontées. Les principaux résultats et effets ont été mesurés : 92,5 % des 7911 femmes enceintes ont reçu au moins une dose de SP, le nombre moyen de doses de SP reçues étant de 2,2. Lors de la deuxième visite anténatale, 13,5 % des femmes utilisaient une moustiquaire de lit. Parmi les sous-groupes (1167 personnes pour les analyses en laboratoire, 2600 naissances), on a relevé une association significative entre l’utilisation de SP et une élévation du taux d’hémoglobine (10,9 g/dl pour la prise de 3 doses de SP contre 10,3 g/dl en l’absence de toute dose de SP), une baisse de la prévalence des parasites du paludisme (7,5 % pour la prise de 3 doses contre 39,3 % en l’absence de toute prise de SP) et une baisse de la proportion d’enfants de petit poids à la naissance (7,3 % pour la prise de 3 doses contre 12,5 % en cas l’absence de toute prise de SP). ENSEIGNEMENTS TIRÉS: Le passage à l’échelle nationale du programme imposera de s’intéresser aux besoins en personnel, en fournitures et en moustiquaires, à la politique en matière de médicaments, à l’estimation de l’âge gestationnel et à l’harmonisation des initiatives verticales.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English