SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.86 issue5From research to national expansion: 20 years' experience of community-based management of childhood pneumonia in Nepal author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

KALLANDER, Karin et al. Recours aux soins trop tardif pour des cas de pneumonie mortelle touchant des enfants moins de cinq ans en Ouganda: étude cas-témoins. Bull World Health Organ [online]. 2008, vol.86, n.5, pp. 332-338. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862008000500009.

OBJECTIF: Etudier les histoires cliniques individuelles d'enfants décédés d'une pneumonie dans la partie rurale de l'Ouganda et déterminer pourquoi ces enfants n'ont pas survécu. MÉTHODES: Cette étude de série de cas a été réalisée sur le site de surveillance démographique d'Iganga/Mayuge, en Ouganda, où 67 000 personnes sont visitées une fois tous les trimestres pour recueillir des données en population et des faits d'état-civil. Les enfants âgés de 1 à 59 mois entre novembre 2005 et août 2007 ont été inclus dans l'étude. Des autopsies verbales et sociales ont été pratiquées pour déterminer la cause probable de la mort et les tentatives de recours aux soins. RÉSULTATS: Une cause du décès a été affectée à 164 enfants, soit une pneumonie pour 27 % d'entre eux. Parmi les décès par pneumonie, la moitié se sont produits à l'hôpital et un tiers à domicile. La durée médiane de la pneumonie était de 7 jours et le délai médian pour solliciter des soins à l'extérieur du domicile était de 2 jours. La majorité des malades ont d'abord reçu des médicaments à domicile : 52 % des antipaludiques et 27 % des antibiotiques. La plupart des cas ont été admis dans un établissement pour recevoir des soins, dont 36 % en premier lieu dans un hôpital public. Un tiers des cas qui se sont présentés à l'hôpital de district ont été orientés vers l'hôpital régional et 19 % ont été signalés comme améliorés après le traitement hospitalier. Le coût de traitement médian d'une pneumonie mortelle chez un enfant était de US $ 5,8. CONCLUSION: Il y a eu des traitements erronés par des antipaludiques, des retards dans le recours aux soins et probablement des soins de qualité médiocre pour les enfants décédés d'une pneumonie mortelle. Pour améliorer l'accès aux soins et la qualité de ces prestations, il faudrait tester la faisabilité et les effets sur la mortalité de la formation des agents de santé communautaires et des vendeurs de médicaments à la prise en charge du paludisme et de la pneumonie avec des médicaments préconditionnés.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English