SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.86 issue9Impact of misclassification on measures of cardiovascular disease mortality in the Islamic Republic of Iran: a cross-sectional studyEffectiveness of brief intervention and contact for suicide attempters: a randomized controlled trial in five countries author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

STRINGER, Elizabeth M et al. Déclin de la prévalence du VIH chez les jeunes femmes enceintes de Lusaka en Zambie. Bull World Health Organ [online]. 2008, vol.86, n.9, pp. 697-702. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862008000900013.

OBJECTIF: La prévention de l'infection par le VIH est pratiquée à Lusaka depuis de nombreuses années. Les rapports récents laissent entrevoir un déclin de la séroincidence du VIH en Zambie et dans certains pays voisins. L'objectif de la présente étude est d'examiner les tendances de la séroprévalence du VIH chez les femmes enceintes et les parturientes entre 2002 et 2006. MÉTHODES: Nous avons analysé les tendances de la séroprévalence du VIH à partir de deux sources d'informations provenant de Lusaka : (i) les données anténatales d'un programme couvrant la ville et visant à prévenir la transmission mère-enfant du VIH et (ii) des données d'accouchement fournies par deux surveillances à partir du sang du cordon, anonymes et non reliées, réalisées en 2003, puis une nouvelle fois sur la période 2005-2006, dans lesquelles on a prélevé et analysé des échantillons pour plus de 97 % des naissances intervenues dans le secteur public sur chacune des périodes précitées. RÉSULTATS: Entre juillet 2002 et décembre 2006, le district de Lusaka a pratiqué plus de 243 302 dépistages du VIH chez des femmes enceintes, parmi lesquelles 54 853 (22,5 %) étaient infectées par ce virus. Sur cette période, la séroprévalence du VIH parmi les femmes enceintes testées a baissé constamment, passant de 24,5 % au troisième trimestre 2002 à 21,4 % au dernier trimestre 2006 (p < 0,001). Les surveillances à partir du sang du cordon ont été menées entre juin et août 2003 et entre octobre 2005 et janvier 2006. Globalement, la séroprévalence du VIH est tombée de 25,7 % en 2003 à 21,8 % en 2006-2006 (p = 0,01). Chez les femmes de 17 ans et moins, la séroprévalence est passée de 12,1 % à 7,7 % (p = 0,015). CONCLUSION: La séroprévalence du VIH semble baisser chez les femmes enceintes et les parturientes de Lusaka. C'est chez les femmes de 17 ans et moins que cette baisse est la plus forte, ce qui suggère une diminution de la séroincidence dans cette importante tranche d'âge.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English