SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.86 issue12Survival, plasma HIV-1 RNA concentrations and drug resistance in HIV-1-infected Haitian adolescents and young adults on antiretrovirals author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

IKEDA, Nayu; GAKIDOU, Emmanuela; HASEGAWA, Toshihiko  and  MURRAY, Christopher JL. Comprendre la baisse de la pression systolique moyenne au Japon: analyse des données rassemblées à partir d'enquêtes nationales sur la nutrition, 1986-2002. Bull World Health Organ [online]. 2008, vol.86, n.12, pp. 978-988. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862008001200016.

OBJECTIF: Evaluer les relations entre la baisse de la pression systolique moyenne (PSM) observée au Japon sur la période 1986-2002, la prise d'un traitement antihypertenseur et des facteurs liés au mode de vie. MÉTHODES: Un échantillon représentatif à l'échelle nationale de 90 554 hommes et 101 903 femmes de 20 ans et plus a été constitué à partir des données regroupées d'enquêtes transversales annuelles, menées au Japon entre 1986 et 2002. En utilisant la méthode des moindres carrés en deux étape à variable instrumentale, nous avons étudié l'association entre la PSM, la prise de médicaments antihypertenseurs et des facteurs liés au mode de vie, y compris l'indice de masse corporelle (IMC), l'activité physique, la consommation d'alcool, le tabagisme et l'ingestion de sel via l'alimentation. Aux fins des enquêtes, un exercice physique régulier été défini comme un exercice pratiqué pendant plus de 30 min et plus de deux fois par semaine sur un an. Le tabagisme actuel a été défini comme la consommation quotidienne ou occasionnelle de cigarettes et la consommation actuelle d'alcool comme l'ingestion de plus d'une coupe standard de saké japonais, d'une grande bouteille de bière ordinaire ou d'une double mesure de whisky plus de trois fois par semaine. Les évolutions de la PSM moyenne prédite pour chaque sexe et chaque tranche d'âges entre 1986 et 2002 ont été décomposées en différentes contributions des variables explicatives. RÉSULTATS: Les moyennes par âge de la PSM prédite ont baissé au cours de cette période de 1,8 (intervalle de confiance, IC à 95  = 1,2-2,5) à 3,0 (IC à 95 % = 2,4-3,6) mm Hg chez l'homme et de 3,7 (IC à 95 % = 3,4-4,1) à 5,1 (IC à 95  = 4,5-5,7) mm HG chez la femme. Ces baisses s'expliquent partiellement par l'usage accru des hypertenseurs chez les deux sexes et dans l'ensemble des tranches d'âges et par la diminution de l'IMC moyen des femmes au cours de la trentaine et de la quarantaine. Les contributions des effets du traitement antihypertenseur augmentent avec l'âge. L'élévation de l'IMC moyen chez l'homme et la femme plus âgés compense partiellement la baisse de leur PSM moyenne. CONCLUSION: La baisse de la PSM moyenne au Japon entre 1986 et 2002 est partiellement attribuable à l'usage accru des médicaments antihypertenseurs, notamment chez la population âgée, et à la diminution de l'IMC moyen chez les femmes jeunes. Cependant, une partie substantielle de cette baisse reste inexpliquée et doit faire l'objet d'une étude plus poussée. Une diminution encore plus importante de la PSM devrait pouvoir être obtenue par une meilleure gestion du poids corporel, une réduction de la consommation de sel et d'alcool et une amélioration du traitement et du contrôle de l'hypertension.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English