SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.88 issue5How to recruit and retain health workers in underserved areas: the Senegalese experience author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

STRAUMEA, Karin  and  SHAWB, Daniel MP. Stratégies efficaces pour retenir les médecins dans le Conté le plus septentrional de la Norvège. Bull World Health Organ [online]. 2010, vol.88, n.5, pp. 390-394. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862010000500018.

PROBLÉMATIQUE: Retenir les médecins dans des endroits reculés peut être difficile compte tenu de la lourde charge de travail, des conditions environnementales rigoureuses et du manque de possibilités d'évolution professionnelle qui les y attendent. En Norvège, on constate la persistance d'une répartition déséquilibrée des médecins entre zones rurales et zones urbaines, notamment dans le Nord, où en 1997, 28 % des postes de médecins de soins de santé primaires étaient vacants. DÉMARCHE: Plusieurs mesures correctives ont été testées au cours des années. L'une d'elles consistait à établir une école de médecine dans la ville septentrionale de Tromsø, mesure qui s'est révélée efficace, mais n'a pas empêché de nouvelles crises. Une enquête réalisée en 1998 chez les médecins de soins de santé primaires, a fait ressortir la nécessité de nouvelles interventions en faveur du développement professionnel dans les zones rurales. L'internat médical existant et le modèle de formation en continu dont bénéficient les généralistes ont été systématiquement adoptés comme outils pour retenir les médecins. CONTEXTE LOCAL: Au Finnmark - conté norvégien le plus septentrional et le plus faiblement peuplé- la pratique de la médecine représente un défi, en particulier pour les soins de santé primaire. En 1997, une pénurie de généralistes atteignant 38 % (30 postes) a menacé la pérennité des soins de santé primaire. MODIFICATIONS PERTINENTES: On s'attend maintenant à ce que le nombre d'internes en médecine prenant leur premier poste de médecin pleinement autorisé dans le Nord de la Norvège soit multiplié par deux. Au bout de 5 ans, le taux de rétention des médecins de soins de santé primaires formés se situe actuellement à 65 %. ENSEIGNEMENTS TIRÉS: Une formation médicale postdoctorale peut être délivrée dans les zones reculées de manière à assurer le développement professionnel, à remédier à l'isolement professionnel et à permettre aux personnes en formation et à leurs familles à cultiver des racines dans les communautés rurales. La pratique rurale satisfait aux principes modernes de la formation pour adultes (enseignement par résolution de problèmes et proche des situations réelles) et offre d'excellentes conditions de formation.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English