SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.88 issue6Equity in maternal and child health in ThailandPriorities for research into human resources for health in low- and middle-income countries author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

FERRAND, Rashida et al. Enquête sur l'accès des enfants aux services liés au VIH dans un pays de forte prévalence de ce virus: les adolescents vont-ils enfin compter ?. Bull World Health Organ [online]. 2010, vol.88, n.6, pp. 428-434. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862010000600011.

OBJECTIF: Déterminer la proportion d'adolescents parmi les enfants infectés par le virus de l'immunodéficience humaine (VIH) au Zimbabwe recevant des soins et un soutien en rapport avec le VIH et ce que le personnel des dispensaires perçoit comme les principaux problèmes rencontrés par les enfants et les adolescents infectés par ce virus. MÉTHODES: En juillet 2008, nous avons envoyé un questionnaire à l'ensemble des 131 établissements délivrant des soins liés au VIH au Zimbabwe. Il était demandé dans ce questionnaire de classer par âge les enfants (0-19 ans) enregistrés pour recevoir des soins et d'indiquer les deux principaux problèmes se posant pour les plus jeunes (0-5 ans) et pour les adolescents (10-19 ans). RÉSULTATS: A l'échelle du pays, 115 (88 %) établissements ont répondu. Dans 98 établissements (75 %) ayant fourni des données complètes, 196 032 patients ont été enregistrés, dont 24 958 (13 %) enfants. Parmi les enfants soignés contre le VIH/sida, 33 % étaient âgés de 0 à 4 ans, 25 % de 5 à 9 ans, 25 % de 10 à 14 ans et 17 % de 15 à 19 ans. Le personnel a mis en lumière des différences entre les problèmes qui se posaient le plus fréquemment pour les jeunes enfants et pour les adolescents. Pour les plus jeunes, ces problèmes concernaient la malnutrition et le manque de médicaments adaptés (cités par 46 et 40 % des dispensaires respectivement) ; pour les adolescents, il s'agissait plutôt de problèmes psychosociaux et d'une mauvaise observance du traitement (cités par 56 et 36 % des dispensaires respectivement). CONCLUSION: Les interventions destinées à l'importante cohorte d'adolescents qui reçoit des soins liés au VIH au Zimbabwe doivent viser les difficultés psychosociales et les défauts d'observance du traitement rapportés par le personnel en tant que problèmes les plus préoccupants dans cette tranche d'âges.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English