SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.88 issue9Home visits by community health workers to prevent neonatal deaths in developing countries: a systematic reviewLost opportunities to complete CD4+ lymphocyte testing among patients who tested positive for HIV in South Africa author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

KANUNGO, Suman et al. Utilisation de l'autopsie verbale pour détecter des modèles de mortalité dans un quartier urbain pauvre de Kolkata en Inde. Bull World Health Organ [online]. 2010, vol.88, n.9, pp. 667-674. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.1590/S0042-96862010000900010.

OBJECTIF: Définir des modèles de mortalité dans un quartier urbain pauvre de Kolkata en Inde, dans le contexte d'un projet choléra et fièvre typhoïde. MÉTHODES: Au sein d'une population bien définie, surveillée pendant 18 mois, nous avons suivi une cohorte dynamique de 63788 résidents dont les foyers ont été visités chaque mois par des professionnels communautaires de la santé pour identifier les décès. Des médecins compétents ont réalisé des autopsies verbales et des professeurs experts ont référencé la cause primaire du décès à partir de la Classification internationale des maladies, 10e édition. Nous avons mis en tableau les causes de décès conformément aux catégories du «Global Burden of Disease 2000» et nous avons évalué les taux de mortalité généraux et pour cause spécifique par tranche d'âge et par sexe. RÉSULTATS: Au cours des 87921 personnes-années de suivi, nous avons enregistré 544 décès. Cela donne un taux de mortalité total de 6,2 par 1 000 personnes-années. Nous avons attribué une cause à 89% (482/544) des décès. Les principales causes de décès, par ordre décroissant, étaient des maladies cardio-vasculaires (surtout parmi les adultes âgés de 40 ans et plus), des cancers, des maladies respiratoires et des troubles digestifs. La plupart des décès chez les enfants de moins de 5 ans ont été causés par la tuberculose, des infections respiratoires et des maladies diarrhéiques. CONCLUSION: Alors que les causes de décès les plus communes chez les enfants étaient d'origine infectieuse, les maladies non transmissibles ont été prédominantes chez les adultes. Des interventions en continu sont nécessaires contre les maladies infectieuses, conjointement à des stratégies nouvelles et innovatrices pour combattre les conditions non infectieuses.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English