SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.90 issue8Regional disparities in the burden of disease attributable to unsafe water and poor sanitation in China author indexsubject indexarticles search
Home Page  

Bulletin of the World Health Organization

Print version ISSN 0042-9686

Abstract

HAMPTON, Lee M; ZELL, Elizabeth R; SCHRAG, Stephanie  and  COHEN, Adam L. Suivi comparé d'un échantillon sentinelle et de la population quant à l'efficacité du vaccin conjugué contre le pneumocoque. Bull World Health Organ [online]. 2012, vol.90, n.8, pp. 568-577. ISSN 0042-9686.  http://dx.doi.org/10.2471/BLT.11.098178.

OBJECTIF: Comparer le suivi d'un échantillon sentinelle et de la population quant à l'effet d'un vaccin conjugué pneumococcique heptavalent (PCV7), lancé en l'an 2000, sur l'hospitalisation d'enfants âgés de moins de 5 ans, atteints d'infection invasive à pneumocoques (IIP) aux États-Unis d'Amérique. MÉTHODES: Les données de suivi de la population ont été utilisées pour identifier les enfants hospitalisés entre 1998 et 2006, souffrant d'IIP causées par les sérotypes de Streptococcus pneumoniae. L'évolution entre 1998-1999 (niveau de départ) et 2006, du nombre de cas d'IIP hospitalisés enregistrés par les systèmes de surveillance sentinelle, impliquant des hôpitaux individuels ou des groupes d'hôpitaux, a été comparée à la variation d'incidence des cas d'IIP hospitalisés mesurés par l'épidémiosurveillance de la population. RÉSULTATS: La variation de l'incidence dans les 8 zones de surveillance oscillait de -37% à -82% pour les IIP causées par n'importe quel sérotype et de -96% à -100% pour les IIP engendrées par les sérotypes contenus dans le PCV7. Tous les hôpitaux sentinelles individuels rapportant plus de 3 cas par an au départ ont fait état d'une diminution des cas en 2006. En outre, plus de 95% des systèmes sentinelles présentant une moyenne de plus de 30 cas par an au départ ont enregistré un changement en 2006 du nombre de cas causés par tout sérotype, respectant l'intervalle de confiance de 95% en regard de la variation de l'incidence des patients hospitalisés dans la zone de surveillance de la population correspondante. L'évolution du nombre de cas causés par les sérotypes PCV7 a été mesurée avec une précision de 93% et de 100% par les systèmes sentinelles présentant respectivement <20 et >20 cas par an au départ. CONCLUSION: La surveillance sentinelle peut mesurer avec précision l'effet du PCV7 sur le nombre d'enfants hospitalisés pour IIP, à condition qu'un nombre suffisant de cas soient détectés au départ. Le sérotypage augmente cette exactitude.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English